Clémence rencontre Laura

Clémence rencontre Laura

J’attendais cette journée avec impatience, j’avoue qu’elle me stressait un peu…

M’attendent-ils avec le même enthousiasme que celui que je ressens? Vont-ils m’apprécier? Vont-ils être timides ou à l’aise? Laura est-elle aussi heureuse que moi de nous rencontrer?…10 000 questions tournaient dans ma tête.

J’ai préparé plein de petits cadeaux :

– une carte du monde
– Un coquillage, dans lequel on entend la mer, ramassé sur une plage au début du voyage.
– Un T-shirt Trip and troc.
– Un T-shirt Hello Kitty.
– Des pièces de monnaie des différents pays que j’ai traversés et une de la France bien sûr!
– Un carnet et des feutres.

 J’étais donc prête! pas de stress!

 Le village est à une heure de Santa Cruz, je pars avec deux employés de PLAN, très sympas, qui m’expliquent le programme de la journée. Je ne rencontrerai Laura qu’après être passée dans un autre village. L’idée est de me présenter différents projets soutenus pas PLAN.

Je débarque donc dans une école primaire, PLAN travaille avec eux pour agrandir l’école et surtout pour faire en sorte qu’il y ait des toilettes pour tous. Le principe paraît évident mais ici au début il n’y avait pas de toilettes et aujourd’hui il n’y en a toujours pas assez pour tout le monde. Certains élèves situés dans des classes éloignées doivent marcher super loin pour leur pause pipi..pas très pratique pendant les cours!

Une classe m’a préparé un spectacle, les enfants m’offrent des oranges, d’autres m’expliquent leur travail au potager de l’école… Le moment est très agréable, je me sens tellement chanceuse d’être si bien reçue que je suis limite un peu gênée. Les sourires, les rires ont vite raison de ma gêne et je partage un moment très touchant plein d’humour. Il est aussi agréable de sentir le plaisir qu’ils ont de pouvoir, via moi, remercier PLAN de son soutien.

Je propose aux enfants qui m’offrent des oranges de se servir..il y en a pour 50 personnes facile!! Ils me lancent des regards curieux et des sourires malicieux avant de sauter sur l’occas…C’est trop drôle et surtout trop mignon! Je m’essaie au potager, fais faire quelques photos aux petits qui veulent utiliser mon appareil, puis il est déjà l’heure de s’échapper.

 

 

 

 

 

 

 

Je suis attendue dans une garderie où on me présente ce début de projet. J’ai le droit à un défilé des deux « éducatrices » dans le couloir du bâtiment…je n’ai toujours pas bien compris quel était le message ….

Voilà la photo des deux filles : une déguisée comme une Bolivienne de la campagne, l’autre comme une de la ville! Elles sont mortes de rire, c’est le principal surtout que je me joins à l’ambiance et joue « l’européenne en Bolivie »! 

IMG_0048

 

Il est enfin l’heure de rencontrer Laura!!!!
On se rend à son école et là je me retrouve en deux temps trois mouvements, face à la classe entière!!

Pas de panique…enfin si panique! c’est un peu intimidant tout de même…
Je fais la connaissance de Laura devant tout le monde..on rougit puis petites blagounettes sur toutes ces photos qui fusent et tout le monde se détend!

 

 

 

 

 

 

 

 

Je repars avec elle et sa maman pour le déjeuner. Nous rejoignons les jeunes qui participent avec elle à une activité Média. Ils présentent une heure d’émission par semaine sur une radio locale et réalisent des vidéos grâce à du matériel procuré par Plan.

Quel plaisir de découvrir leur travail, pour moi qui est issue de ce milieu là. Et surtout quelle joie de sentir tout ce que cette activité leur apporte : du lien social, de l’ouverture sur le monde, de l’envie d’apprendre, de la curiosité, de la réussite et des amis!

Ils sont très fiers de me montrer leurs montages vidéos et on passe une bonne heure à échanger sur leurs expériences, j’ai beaucoup apprécié ce moment. Laura a aussi préparé un film pour l’occasion, une vidéo sur sa maman Eliana.

 

 

 

 

 

 

 

 

Après toutes ces visites, je suis invitée dans la famille de Laura. Je rencontre ses deux frères, un de 17 ans et l’autre de 2 ans.

Je suis contente de voir où Laura vit, elle me montre sa chambre avec fierté!

On passe un moment privilégié à étudier la carte du monde, on découvre ensemble où est la france, quels sont les drapeaux qui représentent nos pays respectifs, on échange sur nos différences. Laura est très futée et je me régale de ce moment de partage.

La famille m’offre une petite serviette orange. Cette générosité me touche beaucoup car ils n’ont pas grand chose mais ont préparé un cadeau pour moi, je ne m’y attendais pas.

 

 
Rencontrer la famille que l’on parraine paraît dans un premier temps, un peu particulier. Me prennent ils pour une riche européenne venu balancer mes billets dont je ne sais plus quoi faire?

J’avoue que j’avais peur d’être attendue comme le « Sauveur » mais c’est une toute autre impression que j’ai ressentie pendant cette journée: l’impression de fierté, la curiosité surtout qui anime tout le monde de recevoir quelqu’un de différent. J’ai vu la joie de Laura de voir que l’on s’entendait si bien et c’était partagé! Et surtout j’ai senti que tout le monde était fier de sa culture, des progrès faits par la communauté et content de pouvoir le partager puisque les visites ne sont pas si fréquentes.

J’espère vraiment que j’y retournerai un jour…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *