Julie rencontre Cristian-Alex

Julie rencontre Cristian-Alex

Après une nuit agitée, entremêlements de stress et d’excitation (7 mois que nous attendons ce moment!) nous voilà partis avec l’ONG plan dans la pampa à 3h de route de Sucre. On traverse des paysages splendides par des pistes chaotiques et poussiéreuses, la région est aride et désertique, je me sens presqu’en Afrique!

Capture d’écran 2014-07-20 à 12.43.07

DSC05280

Arrivées dans l’école de mon filleul, le noeud dans le ventre est aussitôt dénoué en voyant Cristian-Alex courir à toute vitesse  vers moi, sauter dans mes bras et me serrer avec force pendant 5 bonnes minutes. Une rencontre émouvante et surprenante également car évidemment on ne s’est jamais vus. J’apprends par la suite que les visites des parrains/marraines sont très rares d’où la joie non dissimulée de la famille de me rencontrer. Cela fait chaud au coeur car la plupart des boliviens sont réservés et très pudique à propos de leurs sentiments. Malgré que nous n’avons qu’une journée à partager (restrictions de l’ONG) nous passons des moments de qualités et Cristian-Alex me fait découvrir son environnement.

Cristian-Alex me fait visiter son école, il y habite car son papa est le directeur. Les 4 enfants et les parents partagent une seule pièce de vie dans laquelle ils dorment, mangent,… Le week-end il s’en vont chez la grand-mère qui vit dans une bâtisse de torchis à 15 min de là. Cristian me récite un poème et ils m’ont préparé une danse avec ses camarades. Je craque!

DCIM100DRIFTEnsuite nous passons à table, on mange dans la classe de Cristian-Alex, sa maman nous a préparé un super bon repas. Je dois vraiment insister à plusieurs reprises pour qu’elle vienne s’asseoir avec nous car elle restait en cuisine. Elle est extrêmement timide contrairement à son mari qui a la parole facile et tient le programme de la journée. Heureusement, la glace se brise petit à petit et on éclate de rire quand on se rend compte qu’on a le même âge à 20 jours près, qu’elle a 4 enfants et que je suis encore loin de la rattraper. Elle me confie d’ailleurs qu’elle a assez travaillé,  à présent c’est à mon tour et la prochaine fois que je viens leur rendre visite je dois venir avec mes 4 enfants! :)

Capture d’écran 2014-07-20 à 12.49.17Cristian-Alex écrit déjà très bien alors qu’il n’a même pas encore 6 ans. Il écrit mon nom au tableau et m’apprend un nouveau mot d’espagnol : AJEDREZ qui signifie jeu d’échec. Et oui, ce petit malin est champion de sa communauté, il bat les adultes et participe souvent à des compétitions. Cela me donne une bonne idée de cadeau pour son anniversaire…

DCIM100DRIFTDSC05329

Ensuite, nous prenons la carte du monde, ce qui a fort amusé tout le monde. Un gros fou-rire général quand on s’est rendu compte que la Bolivie fait la taille de la paume de la main de Crisitian-Alex alors que la belgique ne fait même pas la taille de son petit doigt… !

DSC05409Nous allons rencontrer la grand-mère qui tient une petite ferme avec moutons et petites cultures. Je suis trop touchée elle m’a tissé un sac en laine de mouton ! Un peu difficile de communiquer avec elle car elle ne parle que le Quechua. photo

DCIM100DRIFT

 

Cristian-Alex et Diego (petit frère de 4ans) m’apprennent à trier les haricots blancs. Il faut attendre un coup de vent, lancer en l’air une partie de la récolte afin de la nettoyer, les haricots tomberont d’un côté grâce à leur poids et les crasses de l’autre.

Après, j’insiste pour rencontrer les frères et soeurs de Cristian-Alex, nous allons donc à l’école des grands où je rencontre Ronald et Jhemmy (9 et 10ans) et j’explique notre projet à toute l’école. Je suis épatée du silence qui règne et de l’intérêt des enfants qui m’écoutent tous attentivement. 

DSC05433

Des enfants de l’école, curieux de rencontrer la « Gringa » !

DCIM100DRIFT

L’école de Jhemmy et Ronald

DSC05423

Me voilà avec les 4! Cristian-Alex, Jhemmy, Ronald et Diego

L’argent versé via le parrainage servira dans un premier temps à alimenter l’école en eau et dans un deuxième temps à poser des toilettes. En effet, à présent c’est une planche en bois avec un trou.

 

Il faut dire ce qui est, au commencement du parrainage c’est uniquement un lien d’argent qui existe entre le parrain et le filleul. Heureusement, grâce à cette journée un lien d’amitié sincère s’est créé et l’argent se greffe en arrière-plan. J’ai beaucoup de chance de m’être si bien entendue avec toute la famille et d’avoir construit avec eux une relation dans la simplicité et la sincérité, c’est tout ce que j’espérais !

 

Le petit frère Diego ne me lâche pas, c’est le petit fou-fou de la famille!

DSC05417

Cristian-Alex pas peu fier avec le T-shirt TRIP & TROC !

 

 

 

 

 

4 Comments

  1. Allahham houda

    Tres chère Julie

    Que dire à part je suis éblouie par ton courage et ta dertermination.. Te es arrivée à réaliser ton projet .
    Des jeunes comme clem et toi me redonnent espoir quant à l’humanité.
    BRAVO !!

  2. Brigitte Paton

    J’ai eu des frissons en lisant le récit de la rencontre! Cela changera votre vie, une telle expérience.
    Félicitations et bonne chance pour la suite….merci de nous avoir laissé participer à cela

    Brigitte Paton

  3. Tom van Kempen

    Chère Julie, Félicitations, Quel magnifique projet ! Merci d’avoir partagé pendant tout le voyage tous ces moments intenses et si émouvants. La rencontre de ton petit filleul nous a fortement émus. Super on est tres fiers de toi.
    Bonne continuation,
    Bisous,
    Papa ert Maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *