La Ciudad Perdida

La Ciudad Perdida

Le 25 décembre, réveil à l’aube au parc National de Tayrona. A peine éveillées, nous enfourchons des chevaux (ballade offerte par les cavaliers du parc en guise de cadeau Noël…) pour rejoindre le lieu de RDV où nous attend le 4X4 en direction de la Ciudad Perdida! C’est d’ailleurs à nous de l’attendre vu les heures académiques de retard aux rendez-vous contribuant au charme de l’Amérique Latine…

Il faut compter 4 à 6 jours de Trek dans la Selva pour rejoindre la fabuleuse Ciudad Perdida avec un tour organisé. Prix identique à toutes les agences mais hors budget pour Trip & Troc, on offre donc une vidéo promotionnelle du Tour en l’échange du trek.

Arpenter les côtes les unes après les autres, convaincues d’être au sommet et découvrir une autre montagne à abattre derrière le virage, croiser avec pitié les mules chargées qui dérapent dans la boue, suffoquer de chaleur humide et se disputer avec son sac qui ne se décolle plus du dos, courrir pour éviter le nuage de moustiques sédentaires et autres amis plus discrets (araignée, serpent, puma,…).  Tout ça n’est rien à côté de ce que nous offre le chemin de la Ciudad Perdida : une nature abondante irriguée par des rivières d’eau limpide, surprenantes apparitions d’enfants indigènes d’entre les feuilles de Coca quémandant “Dulce, Dulce” (“bonbons, bonbons”), panoramas à perte de vue et accueil chaleureux des habitants de la Sierra…

IMG_1929

Plus que 1200 marches à grimper, non sans croiser militaires armés, pour atteindre les portes de la cité perdue de Tayona! Ce site sacré crée vers 800 ap. JC par les Tayronas ne fut découvert qu’en 1972 par des pilleurs de tombes remontant les premières marches de pierres jusqu’à la cité abandonnée.

IMG_2238

Ces 200 terrasses dallées sur lequelles s’érigeaient des maisons de bois et pailles accueillaient plus de 2000 personnes dont les Kogis, les Wiwas et les Arhuacos, tous descendants des Tayronas. Ils l’abandonnèrent au début du 17ème siècle pour s’enfoncer dans la Selva et fuir les maladies introduites par la colonisation espagnole.

Un havre de paix hors du temps surplombant la nature, qui mérite de s’y attarder et s’imprégner de sa sérénité et son histoire!

IMG_1935

guíasybaquianos-120x120

Notre Conseil : La Ciudad Perdida avec Guiasybaquianos et demander le Guide « ENDER » très sympa !!

Pendant le montage du film promotionnel de la Ciudad perdida, nous avons été herbergé à l’hostal Miramar bien situé dans la petite ville de Santa Marta. Hostal idéal pour Badpackers tenu par des gens charmants et de bons conseils!

miramar ext

miramar